«La plupart des technologies nécessaires comme les batteries, les moteurs et l'avionique sont pour la plupart déjà disponibles tout en admettant que du travail reste à faire concernant les technologies de détection et d'évitement dans les airs» a estimé Rodin Lyasoff, directrice de A3 (une cellule d'innovation de la compagnie située dans la Silicon Valley). Le design de l'avion autonome vient d'être agréé: des équipes de développeurs et de partenaires vont bâtir et tester l'engin. Parallèlement Airbus Helicopters travaille au développement d'un hélicoptère pour le transports de plusieurs personnes et qui ressemblerait à un drone. L'engin serait au départ piloté par un être humain pour qu'il se puisse de faire une place rapidement sur le marché, «mais deviendrait autonome une fois que la législation l'autorise». Les clients utiliseraient une application pour réserver les sièges et les vols qui couteraient l'équivalent d'une course en taxi pour chaque passager mais beaucoup plus rapide».

http://www.businesstravel.fr/airbus-la-fin-des-embouteillages-grace-aux-avions-autonomes.html